The Great Wave off Kanagawa par Hokusai (1760-1849)

Hokusai est le plus célèbre des artistes japonais. Vous connaissez à coup sûr The Great Wave, cette vague gigantesque et menaçante suspendue au-dessus d’un Mont Fuji minuscule et trois barques bravant l’écume. Minutieux, délicat et précis, le style d’Hokusai a impacté le monde moderne et notamment la mode. Voici comment !

  • Le Japon dans l’âme

Dior (printemps-été 2007)

Hokusai, Year-end accounts, 1824–1826

Ce superbe manteau créé par John Galliano est l’élégance japonaise par excellence. Une silhouette aux airs de kimono tombant jusqu’aux chevilles, des manches larges, une taille marquée, un col qui rappelle l’origami et comme motif, la Vague d’Hokusai bien sûr.

Le Japon a eu une grande influence sur Christian Dior. Des estampes japonaises décoraient la maison d’enfance du couturier, un imaginaire qu’il développe et distille dans ses créations. Ce lien perdure après sa mort : l’impératrice Michiko choisit la maison Dior pour confectionner sa robe de mariage, le Japon accueille les défilés Dior à maintes reprises et la marque organise plusieurs expositions pour mettre en avant le travail d’artistes japonais.

The Great Wave est l’accomplissement d’une vie. Saviez-vous qu’Hokusai l’a peinte à l’âge de 70 ans ?

  • Souvenirs du soleil levant

Hokusai, Le Fuji par temps clair, 1830–1832

Raf Simons (printemps-été 2015)

Ancien designer pour Dior justement, Raf Simons a pu compter sur l’aide de distributeurs japonais à ses débuts. Dans cette collection où il raconte son histoire personnelle, les estampes d’Hokusai, symboles du Japon, sont une façon de leur rendre hommage.

Au dos des vestes, les vues du Mont Fuji se mêlent à des images évoquant l’enfance et la vie de Raf Simons. Une collection intime et un hommage à l’une des sources d’inspiration principales du geste créatif : le souvenir.

Le Mont Fuji était l’un des sujets fétiches d’Hokusai – il a créé plus de 100 estampes à son effigie !

  • Nouvelle vague

Alena Akhmadullina (printemps-été 2016)

Hokusai, Umezawa Manor in Sagami Province from Thirty-six Views of Mt Fuji, 1831

Ici vous pouvez identifier le style Hokusai à travers les lignes fines et soignées des motifs de la styliste russe Alena Akhmadullina. Le vêtement semble en mouvement et met en valeur toute la puissance de la vague.

Le bleu choisi par la fashion designer rappelle fortement le bleu de Prusse utilisé par Hokusai. Ce nouveau pigment pour l’époque, importé d’Hollande au Japon, est plus intense, profond et stable que les pigments utilisés jusqu’alors qui viraient au brunâtre. Il est très emblématique de l’oeuvre de l’artiste japonais.

Hokusai est un créateur plein d’audace toujours à la recherche d’une meilleure technique. Une envie de se réinventer qui passe aussi par son propre patronyme – au cours de ses 70 ans de carrière, Hokusai a revêtu près de 120 pseudonymes et noms d’artistes ! Hokusai est donc aussi Katsukawa, Sôri II, Taitô, Litsu ou encore Manji – la liste est longue !

Si cet article vous a plu, le British Museum accueille en ce moment-même une belle exposition sur l’oeuvre d’Hokusai.

Crédits photos: Vogue and British Museum